Les étapes du calcul

08/09/2015

En votre qualité d’employeur, vous devez déclarer à l’Urssaf toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés.

Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations que vous versez à l’Urssaf.

Ces bases de cotisations, aussi appelées « assiettes » sont propres à chaque salarié. Elles peuvent varier tous les mois.

Afin d’obtenir le montant des cotisations de Sécurité sociale pour chaque salarié, vous multipliez cette base de calcul ou « assiette », pour chaque risque couvert, par les taux en vigueur.

Le taux de cotisation sociale est fixe et propre à chaque cotisation. Selon la cotisation, sa base sera soit :

  • la totalité du salaire,
  • soit le plafond de la Sécurité sociale.

Les cotisations et contributions sociales sont, selon les cas, dues à la fois par l’employeur et par le salarié ou par l’un des deux seulement.  

Les cotisations dues par votre salarié sont retenues lors de chaque paie et vous déclarez et versez l’ensemble des cotisations et contributions patronales et salariales. Votre salarié perçoit le salaire net, c’est-à-dire les rémunérations brutes déduction faite de la part salariale des cotisations

Urssaf :

Les Urssaf collectent et répartissent les cotisations et contributions sociales qui financent l’ensemble du système de Sécurité sociale (financement du système de santé, des aides au logement ou la garde d’enfants, des pensions de retraite…). Les Urssaf accompagnent également les entreprises en difficultés financières, et participent à la lutte contre la fraude et l'évasion sociale.

plafond :

Limite au-delà de laquelle les rémunérations ne sont plus prises en considération pour le calcul de certaines cotisations de Sécurité sociale.