La situation des expatriés

28/04/2016

Les expatriés peuvent s’assurer volontairement à la protection sociale française, en particulier lorsque la couverture sociale de leur pays d’emploi est moindre que celle en vigueur en France.

Ils peuvent ainsi s’assurer volontairement contre :

  • les risques maladie-maternité-invalidité ;
  • le risque accidents du travail et maladies professionnelles.

Ils peuvent souscrire l’une ou l’autre de ces assurances, ou les deux.

Les expatriés peuvent également s’assurer contre le risque vieillesse.

L’ensemble de ces couvertures volontaires est géré par la caisse des français de l’étranger (CFE).

CFE :

Centre de formalités des entreprises. Le CFE est un guichet unique auprès duquel les entreprises souscrivent les déclarations obligatoires (création, modification ou cessation). Il diffuse ces informations aux différents organismes intéressés. Suivant la nature de l'entreprise, le CFE pourra être la chambre de commerce et d’industrie (CCI), le greffe du tribunal de Commerce, le centre des impôts ou l’Urssaf. Toutes ces démarches peuvent désormais être effectuées en ligne.