Le versement de la gratification

La gratification est mensuelle : elle doit être versée chaque mois, et non pas en fin de stage.

L’entreprise peut choisir :

  • soit de verser chaque mois la gratification correspondant au nombre d’heures réellement effectuées par le stagiaire (donc un montant différent chaque mois) ;
  • soit de réaliser un « lissage » des sommes qui seront dues sur la totalité de la durée du stage, afin de verser chaque mois le même montant au stagiaire.

Exemple

Soit un stage du 1er janvier au 30 avril 2024, pour un total de 588 heures (h) réellement effectuées.
Compte tenu du plafond horaire de la Sécurité sociale 2024 (29 €), la gratification totale est de : 588 h × 29 € × 15 % = 2 557,80 €.
L’employeur peut opter pour un versement mensuel en fonction des heures réellement effectuées. La gratification est de :

Janvier 2024 154 h × 29 € × 15 % = 669,90 €
Février 2024 140 h × 29 € × 15 % = 609,00 €
Mars 2024 161 h × 29 € × 15 % = 700,35 €
Avril 2024 133 h × 29 € × 15 % = 578,55 €

L’employeur peut prendre une seconde option et assurer un versement mensuel identique tout au long de la durée du stage, soit ici, une gratification mensuelle moyenne de 539,45 € (2 557,80 € divisés par 4).