Exemples

01/01/2019

Cas général

Cas n° 1

Epargne volontaire : 800 € => abondement = 800 x 3 = 2 400 €

Cas n° 2

Epargne volontaire : 1 300 € => abondement = 1 300 x 3 = 3 900 € limité à 3 242 € (soit 8 % du plafond annuel de la Sécurité sociale)

Acquisition d’actions ou certificats d’investissement émis par l’entreprise

Cas n° 1

Epargne volontaire : 1 500 €, dont 300 € affectés à l’achat d’actions ou de certificats d’investissement émis par l’entreprise.
L'investissement en actions de l'entreprise ouvre droit à une majoration du versement complémentaire de l'entreprise égale au maximum à 3 242 € x 80 %, soit 2 594 € ; dès lors qu'elle représente le triple de l'investissement, la majoration de 2 594 € correspond à la prise en compte d'un investissement en actions de 864,67 € ; l'investissement en actions de l'entreprise (300 €) étant inférieur à ce chiffre, une majoration de 900 € (300 € x 3) peut être accordée.
=> abondement = (300 € × 3 = 900 €) + (1 200 € × 3 = 3 600 €, limité à 3 242 €).
Soit un total de 4 142 €.

Cas n° 2

Epargne volontaire : 1 150 €, dont 900 € consacrés à l’achat d’actions ou de certificats d’investissement de l’entreprise.

L’investissement en actions de l’entreprise ouvre droit à une majoration du versement complémentaire de l’entreprise égale au maximum à 2 594 € pour 2019 (80 % de 3 242 €) ; dès lors qu'elle représente le triple de l'investissement, la majoration de 2 594 € correspond à la prise en compte d'un investissement en actions de 864,67 € ; l’investissement en actions de l’entreprise (900 €) étant supérieur à ce chiffre, la majoration de 2 594 € peut être accordée.

Le complément de l’investissement en actions de l’entreprise (soit 900 € - 864,67 €) est pris en compte au titre du versement complémentaire « normal ». Celui-ci s’élève à 856 €, soit :
[250 € + (900 € - 864,67 €))] × 3 = 856 €.

Au total, l'abondement de l'entreprise est de 3 450 € (856 € + 2 594).

Dans l’hypothèse maximale où l’entreprise participe à concurrence du triple de la contribution salariale, les salariés doivent verser pour l’année 2019 prise en exemple 1 945,33 €, dont au moins 864,67 € affectés à l’acquisition d’actions de l’entreprise pour bénéficier du versement complémentaire maximum égal à 5 836 € (soit 2 593 € + 3 242 €).

plafond :

Limite au-delà de laquelle les rémunérations ne sont plus prises en considération pour le calcul de certaines cotisations de Sécurité sociale.

Sécurité sociale :

La Sécurité sociale est un service public, qui assure les travailleurs salariés, des travailleurs indépendants, des travailleurs non salariés et des salariés agricoles contre l'ensemble des risques sociaux.