11 janvier 2023

L’emploi salarié privé résiste au troisième trimestre 2022 en Occitanie malgré le contexte économique dégradé

Dans un contexte économique toujours incertain, marqué par un ralentissement de la croissance et une forte inflation, l’emploi salarié du secteur privé résiste au troisième trimestre 2022.

En Occitanie comme au niveau national, il croît en effet à un rythme comparable à celui des deux précédents trimestres. Les effectifs salariés progressent de 0,3 % ce trimestre en Occitanie, soit 4 400 postes créés en trois mois. La croissance des effectifs atteint +2,2 % sur un an, soit près de 32 000 postes supplémentaires. Elle demeure l’une des plus fortes parmi les régions de France métropolitaine.

L’emploi salarié privé résiste au troisième trimestre 2022 en Occitanie comme en France

En dépit du contexte économique défavorable depuis le début de l’année et du ralentissement de la croissance, l’emploi salarié du secteur privé continue de résister au troisième trimestre 2022. En Occitanie, les effectifs salariés du privé augmentent de 0,3 % ce trimestre, soit 4 400 postes supplémentaires en trois mois. Sur un an, ils progressent de 2,2 %, soit 31 850 postes créés. L’emploi régional augmente à un rythme comparable à l’évolution nationale (+0,4 % sur trois mois et +1,9 % sur un an).

La masse salariale soumise à cotisations sociales augmente au même rythme depuis quatre trimestres en Occitanie. Elle croît de 1,7 % ces trois derniers mois et la hausse sur un an atteint +7,2 %. Ce dynamisme est notamment lié à la hausse du salaire moyen par tête (SMPT) depuis le début de l’année, portée par les deux revalorisations du Smic aux mois de mai (+2,6 %) et d’août (+2 %), et par des négociations salariales, sectorielles ou individuelles, résultant chacune de la forte inflation (+5,7 % sur un an).

L’emploi résiste sur trois mois dans six départements

La Haute-Garonne est le département le plus dynamique sur trois mois : +0,7 %. L’industrie y enregistre la plus forte hausse mais la construction et le tertiaire contribuent aussi à la progression des effectifs. Dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, l’emploi progresse respectivement de 0,4 % et 0,5 %. Comme la Haute-Garonne, l’Aude bénéficie du dynamisme du secteur industriel tandis que la construction est le moteur de la croissance de l’emploi dans les Pyrénées-Orientales. Dans le Tarn-et-Garonne et l’Hérault, les effectifs salariés sont en hausse de 0,3 % sur trois mois : dans ces deux départements, la croissance de l’emploi est portée par les créations de postes dans le secteur industriel.

Dans le Gard, l’emploi croît également de 0,3 % mais les créations de postes sont concentrées dans la construction où les effectifs enregistrent un rebond ce trimestre.
Après deux trimestres de repli, les effectifs se stabilisent sur trois mois dans l’Ariège où la construction et le commerce sont les seuls grands secteurs où l’emploi progresse. En revanche, l’emploi repart à la baisse dans le Gers (-0,3 %), l’Aveyron (-0,2 %) et les Hautes-Pyrénées (-0,1 %) après deux trimestres d’amélioration : le tertiaire hors intérim perd des postes dans ces trois départements, en particulier l’hébergement-restauration dans le Gers qui enregistre le plus fort recul sur trois mois au sein de la région (-3,7 %).

La dégradation amorcée au premier semestre se poursuit en Lozère (-1 % sur trois mois), dans le Tarn (-0,4 %) et le Lot (-0,1 %). Le Tarn est le seul département qui ne crée pas d’emplois sur un an en Occitanie.

Contact presse
Frédérique Giner – frederique.giner@urssaf.fr

Voir le communiqué de presse.

Smic :

Salaire minimum interprofessionnel de croissance. Le Smic est, en France, le salaire minimum horaire en dessous duquel aucun salarié ne peut être payé. Il est réévalué au minimum tous les ans le 1er janvier.