4 janvier 2022

Les effectifs salariés progressent encore au troisième trimestre 2021

Bien que le rythme soit plus modéré qu’au 2e trimestre 2021, les effectifs salariés continuent leur progression au 3e trimestre.

Les établissements auvergnats du secteur privé emploient 323 300 salariés, soit 1 660 de plus que le trimestre précédent (+ 0,5 % après + 1,4 % au trimestre précédent).

Les effectifs salariés dépassent nettement leur niveau d’avant crise, avec un gain de 4 960 postes (+ 1,6 %) par rapport au 4e trimestre 2019. Tous les départements sont au-dessus de leur niveau d’avant crise. Le Puy-de-Dôme explique 43 % des gains d’effectifs dans les établissements auvergnats depuis fin 2019, avec 2 150 postes gagnés (+ 1,3 %).

La masse salariale (soumise à cotisations sociales) versée par les établissements privés auvergnats accélère sa progression ce trimestre (+ 3,5 %). Le Salaire Moyen Par Tête (SMPT) augmente de 2,5 %. La masse salariale et le SMPT dépassent largement leur niveau d’avant crise (+ 4,4 % et + 3,5 %). Cette hausse est notamment portée par la baisse du recours au chômage partiel, dont les indemnités ne sont pas soumises à cotisations sociales. Ainsi, le chômage partiel représente au 3e trimestre 0,4 % de la masse salariale versée (contre 2,1 % au 2e trimestre 2021 et 9,9 % au plus fort de la crise au 2e trimestre 2020). Ce ratio se rapproche de son niveau d’avant crise (0,1 %).

Seuls les effectifs salariés du secteur industriel restent en retrait par rapport à leur niveau d’avant crise

Après une légère progression des effectifs salariés dans le secteur industriel au trimestre précédent (+ 150 postes), ces derniers sont à nouveau en baisse au 3e trimestre 2021 (- 190 postes). Ils continuent d’être en retrait par rapport à leur niveau d’avant crise (- 1 390 postes). Cette perte d’effectifs est très marquée dans l’industrie des plastiques et dans la métallurgie. Les secteurs des équipements électriques, électroniques, informatiques et la fabrication de matériels de transport restent également en retrait. L’industrie agro-alimentaire et l’industrie du meuble sont les secteurs qui s’en sortent le mieux.

Dans le tertiaire, hors intérim, les effectifs continuent de progresser au 3e trimestre (+ 1 480 postes). Ils restent bien au-dessus de leur niveau d’avant crise (+ 4 300 postes). Trois secteurs en bénéficient principalement : la santé/action sociale, les activités scientifiques et techniques et les autres activités de services. Le secteur de l’hébergement-restauration connait encore une hausse ce trimestre (+ 350 postes) et dépasse son niveau d’avant crise (+ 420 postes).

Les effectifs salariés du secteur de la construction baissent légèrement, avec 80 postes perdus. Ils restent toutefois bien au-dessus de leur niveau d’avant crise (+ 910 postes).

Les effectifs intérimaires continuent d’augmenter au 3e trimestre 2021 (+ 450 postes). Ils dépassent également leur niveau de fin décembre 2019 (+ 1 150 postes).

Zoom sur les départements

Allier : 71 450 salariés employés dans les établissements privés

790 postes en plus au 3e trimestre 2021

Les effectifs salariés poursuivent leur progression au 3e trimestre 2021 (+ 1,1 %). Cette évolution positive est portée par les services (hors intérim) et par l’intérim. Les effectifs dépassent désormais nettement leur niveau d’avant crise (1 570 postes gagnés par rapport à fin décembre 2019). Seul le secteur industriel est encore en retrait par rapport au 4e trimestre 2019 (- 1,0 %).

Cantal : 29 600 salariés employés dans les établissements privés

100 postes en moins au 3e trimestre 2021

Les effectifs salariés diminuent au 3e trimestre 2021(- 0,3 %). Cette baisse est constatée dans les secteurs tertiaires (hors intérim) et de la construction. Malgré cela, les effectifs salariés dépassent encore leur niveau d’avant crise, avec 530 postes gagnés par rapport au 4e trimestre 2019. Seuls les effectifs intérimaires sont encore en repli (- 3,9 %).

Haute-Loire : 49 670 salariés employés dans les établissements privés

80 postes en moins au 3e trimestre 2021

Les effectifs salariés sont en baisse au 3e trimestre 2021, avec une perte de 80 postes (- 0,2 %). Les secteurs industriels et l’intérim perdent des postes ce trimestre. Néanmoins, les effectifs salariés dépassent leur niveau d’avant crise, avec 710 postes en plus par rapport à fin décembre 2019. Seuls les effectifs du secteur industriel sont encore en repli (- 1,7 %).

Puy-de-Dôme : 172 660 salariés employés dans les établissements privés

1 050 postes en plus au 3e trimestre 2021

Les effectifs salariés progressent encore au 3e trimestre 2021 (+ 0,6 %). Cette évolution positive est portée par le secteur tertiaire (hors intérim) et l’intérim. Les effectifs salariés dépassent leur niveau d’avant crise, avec 2 150 postes en plus par rapport au 4e trimestre 2019. Seuls les effectifs du secteur industriel ne retrouvent pas leur niveau d’avant crise (- 2,5 %).

Voir le communiqué de presse.