Taux de cotisations auxiliaire médical

01/01/2019
Taux des cotisations : auxiliaires médicaux
Auxiliaires médicaux
(infirmier, sage-femme, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, orthophoniste, orthoptiste)
Assurance maladie sur l’assiette de participation de la Cpam 6,50 %
A votre charge 0,10 %
Prise en charge assurance maladie 6,40 %
Assurance maladie sur le reste du revenu d’activité non salarié 9,75 %
Allocations familiales
Pour les revenus inférieurs à 44 576 € 0 % du revenu d’activité non salarié
Pour les revenus compris entre 44 576 € et 56 734 € Taux progressif : entre 0 % et 3,10 % du revenu d’activité non salarié
Pour les revenus supérieurs à 56 734 € 3,10 % du revenu d’activité non salarié
CSG-CRDS 9,70 % du revenu d’activité non salarié (déduction faite des revenus de remplacement qui ont subi un précompte de CSG-CRDS) + cotisations personnelles obligatoires
Contribution aux unions régionales des professionnels de santé (Curps) 0,10 % du revenu d’activité non salarié dans la limite de 203 € pour 2019
Contribution à la formation professionnelle (CFP)
0,25 %* du plafond annuel de la Sécurité sociale soit 101 €
* Si votre conjoint a opté pour le statut de conjoint collaborateur, le taux est de 0,34 %

Cpam :

Caisse primaire d’assurance maladie. La Cpam est l'organisme de base qui assure le service des prestations d’assurance maladie, maternité, invalidité et décès, accidents du travail et maladies professionnelles. Elle effectue l'immatriculation des assurés sociaux relevant de sa compétence, le contrôle administratif des malades, la mise en œuvre d'une action sanitaire et sociale.

CSG :

La contribution sociale généralisée. La CSG est prélevée sur les revenus d'activité et de remplacement des personnes domiciliées en France et à la charge, à quelque titre que ce soit, d'un régime obligatoire français d'assurance maladie. Son taux est différent selon les revenus concernés. Elle finance l'assurance maladie, les prestations familiales et le fonds de solidarité vieillesse (FSV).

CRDS :

Contribution au remboursement de la dette sociale. Créée dans le but de résorber l'endettement de la Sécurité sociale, cette contribution est fixée à un taux identique quel que soit le revenu concerné (revenu d'activité, de remplacement, du patrimoine, de placement, …).

CFP :

Contribution à la formation professionnelle. La CFP est une contribution annuelle, dont le montant dépend du nombre de salariés. Elle est due par tout employeur au titre de la participation au financement des actions de formation continue de son personnel et des demandeurs d'emploi. Elle est également due par les travailleurs indépendants, leurs conjoints (collaborateurs ou associés) et les micro-entrepreneurs.

plafond :

Limite au-delà de laquelle les rémunérations ne sont plus prises en considération pour le calcul de certaines cotisations de Sécurité sociale.

Sécurité sociale :

La Sécurité sociale est un service public, qui assure les travailleurs salariés, des travailleurs indépendants, des travailleurs non salariés et des salariés agricoles contre l'ensemble des risques sociaux.