La cotisation minimale retraite de base

01/01/2019

Pour les professionnels libéraux dont la durée d’affiliation est au moins égale à 90 jours au cours de l’année, les cotisations annuelles d’assurance vieillesse ne peuvent pas être calculées sur une assiette inférieure à 11,50 % du plafond annuel de la Sécurité sociale, soit 4 660 € en 2019.

Pour 2019, la cotisation minimale annuelle est donc égale à 471 €  (4 660 € x 10,10 %).

Cette cotisation permet aux assurés de valider trois trimestres de retraite de base.

La cotisation minimale de la retraite de base est applicable pour les assurés :

  • qui exercent leur activité professionnelle libérale de manière accessoire,
  • qui exercent une activité professionnelle tout en bénéficiant d’un avantage de retraite ou d’une pension d’invalidité, quels que soient le régime ou la caisse concernés.

Si vous bénéficiez du RSA ou de la prime d'activité, vos cotisations sont calculées sur la base de vos revenus réels, toutefois vous pouvez choisir d’acquitter volontairement la cotisation minimale pour la retraite de base afin de disposer d’une meilleure protection sociale.

Ce choix est valable pour l’année civile. L’option est reconduite de façon tacite chaque année.

Si vous venez de créer votre entreprise, la demande est à transmettre dans le délai de quinze jours suivant la date d’affiliation.
Si vous êtes en rythme de croisière, la demande est à transmettre au plus tard au 31 octobre pour une application l’année qui suit.

plafond :

Limite au-delà de laquelle les rémunérations ne sont plus prises en considération pour le calcul de certaines cotisations de Sécurité sociale.

Sécurité sociale :

La Sécurité sociale est un service public, qui assure les travailleurs salariés, des travailleurs indépendants, des travailleurs non salariés et des salariés agricoles contre l'ensemble des risques sociaux.

RSA :

Revenu de solidarité active. Le RSA est une prestation sociale qui succède au RMI. Elle est gérée par les conseils départementaux, versée par les Caf et les MSA et destinée à garantir un revenu minimum à ses bénéficiaires, qu’ils aient ou non la capacité de travailler, avec en contrepartie une obligation de chercher un emploi ou un projet professionnel. Le RSA est d’un montant variable selon l’âge, la composition familiale et l’activité professionnelle.