L’immatriculation

01/01/2018

En premier lieu, dans les 8 jours qui suivent le début de votre activité, vous devez demander votre immatriculation auprès du centre de formalités des entreprises (CFE) de l’Urssaf.

Le CFE a pour mission de simplifier vos démarches administratives au moment de la création, la modification ou la cessation de votre activité.

L’immatriculation au CFE est obligatoire, que vous exerciez votre activité de moniteur de ski de façon permanente ou à titre temporaire.

C’est l’Urssaf dont dépend le lieu d’enseignement de votre activité qui est CFE compétent.

La demande d’immatriculation peut être effectuée par Internet via le site cfe.urssaf.fr.

Après avoir reçu votre dossier, l’Urssaf centralise les pièces de votre demande d’immatriculation puis les transmet aux différents organismes concernés : caisse vieillesse des professions libérales (Cipav), ainsi qu’au centre des Impôts et à l’Insee.

Bon à savoir

Les moniteurs de ski peuvent exercer leur activité sous le régime de micro-entrepreneur.
Pour en savoir plus et pour adhérer au statut de micro-entrepreneur : autoentrepreneur.urssaf.fr.

 

CFE :

Centre de formalités des entreprises. Le CFE est un guichet unique auprès duquel les entreprises souscrivent les déclarations obligatoires (création, modification ou cessation). Il diffuse ces informations aux différents organismes intéressés. Suivant la nature de l'entreprise, le CFE pourra être la chambre de commerce et d’industrie (CCI), le greffe du tribunal de Commerce, le centre des impôts, la chambre des métiers ou l’Urssaf. Toutes ces démarches peuvent désormais être effectuées en ligne.

Urssaf :

Les Urssaf collectent et répartissent les cotisations et contributions sociales qui financent l’ensemble du système de Sécurité sociale (financement du système de santé, des aides au logement ou la garde d’enfants, des pensions de retraite…). Les Urssaf accompagnent également les entreprises en difficultés financières, et participent à la lutte contre la fraude et l'évasion sociale.